Posts Tagged ‘Noripi’

SHIN!

décembre 13, 2009

Hier, tandis que vous chantiez(je l’espère) le C’é què l’ainô, l’archiprêtre du vénérable Kiyomizu-dera, temple de Kyoto fameux entre tous, calligraphiait le caractère choisis pour représenter l’année 2009.

Et le caractère de l’année est… 新!


Shin siginfie nouveau. Nouveau comme nouveau gouvernement, mais aussi comme « nouvelle grippe », le sobriquet japonais de la grippe A.

A noter que le caractère qui arrive en deuxième position est 薬 yaku, qui signifie médicament. Encore la grippe, donc. Mais pas si sûr. On peut aussi le voir comme une référence à Noripi, une star (désormais déchue) dont le procès pour avoir consommé des stimulants a complètement occulté les autres informations dans les médias pendant plusieurs semaines en octobre et novembre. En effet, yaku peut aussi signifier « drogue ». Je préfère quand à moi oublier ce qui à mon avis est une imposture juridique. Au Japon, la loi anti-stupéfiants est si stricte que l’on peut faire des années de prison rien que pour en avoir consommé! Les distributeurs en revanche n’ont pas l’air d’être très inquiété.

Noripi a vu sa peine s’alourdir lorsque le juge a appris qu’elle était une consommatrice quasi-régulière. Et cerise sur le gâteau, le jour de l’annonce du jugement, il a fait lire à Noripi elle-même la peine qui lui était infligée. Puis il lui a fait relire une deuxième et lui a dit: Souviens-t’en! Abjecte mise en scène d’un système hypocrite qui préfère jouer le puritanisme à outrance plutôt que traquer les vrais coupables!

Mais revenons plutôt au Kiyomizu-dera! J’y étais il y a trois semaines, lors de mon escapade à Kyoto. Les érables japonais étaient à point! Flamboyants.

Je n’étais pas le seul à être venu les admirer. Des milliers d’autres touristes étaient là, bourrant comme des pélerins les côtes étroites qui mènent au temple. A tel point que pendant un moment, on n’avancait plus.

Pas encore l'heure de pointe! Remarquez la propension naturelle des japonais à former deux rangées, comme des petites voitures(ils roulent à gauche). Manifestement les (nombreux) touristes chinois ont aussi prit le pli!

Quand j’en ai eu assez, j’ai mis cap au Nord, longeant la montagne de l’Est où, pour protéger la ville des esprits maléfiques, se dresse une succession de temples. Certains ont changé d’obédience plusieurs fois, le Enman’in de la secte de la Terre Pure ayant fagocité plusieurs voisins.

Et puis je ne peux omettre l’un des plus grands sanctuaires shinto du Japon, le Heian Jingu, auquel on approche en passant sous le plus grand torii du Japon.

Mais somme toute, le moment que j’ai le plus apprécié de ce petit voyage, ce n’était pas à Kyoto même… mais dans la campagne profonde, vers la mer, au Nord de l’ancienne capitale. La campagne japonaise me manquait trop, alors, j’ai regardé la carte, choisi un nom qui sonnait bien, l’ai écrit sur un carton et j’ai fait du stop au bord de la route… Mais ça, c’est pour le prochain billet!

A très vite,

A.

A pas feutrés...

A pas feutrés...

Publicités